Article Photographie

Herb Ritts, l’incandescent

herb-ritts-drew-barrymoreL’exposition Herb Ritts proposée par la Maison européenne de la photographie offre un étage entier à cet artiste largement diffusé dans la presse féminine. En effet, les photos de Herb Ritts avec ses clichés de top models et d’acteurs hollywoodiens ont trop souvent consacré ce fils d’industriel en photographe des stars. Même si Herb Ritts s’est fait connaître grâce à ses photos prises sur le vif de Richard Gere, il n’en demeure pas moins que son style lui est propre et qu’il a su magnifier un art de la lumière comme seuls les plus grands en détiennent le secret.

Herb Ritts est allé à l’encontre des enseignements en matière de photographie en usant de la lumière quand celle-ci est au sommet de son astre et devient la plus puissante et la plus écrasante. Le photographe américain a en quelque sorte transposé dans un cadre naturel, le travail de la lumière effectué en studio, herb-ritts-versace-dress-el-mirage-1990et obtient un détachement magistral de l’objet. Les corps paraissent sur des aplats lactescents et se cristallisent dans la blancheur de la brûlure californienne. On appréciera aussi les effets de voile, de tenture qui permettent au corps de se découper dans l’incandescence des espaces désertiques.

À l’instar de Robert Mapplethorpe, la tentation deherb-ritts-sculpture-cindy-crawford transformer ses modèles en sculpture est criante dans l’œuvre de Ritts. Mais Herb Ritts ne se contente pas des muscles ou des alek-wek-by-herb-ritts
postures, il réussit le tour de force de donner un aspect minéral aux cheveux de ses modèles. Les compositions avec du sable qui habillent ou couvrent le corps, même si elles peuvent paraître répétitives, sont accomplies avec le plus grand raffinement et renvoient tout autant aux sédiments, aux fondements de la sculpture. Le jeu sur les corps noirs est magnifique et l’on reste en contemplation devant certaines photos, dont les tirages supervisés par l’artiste consacrent le corps dans sa puissance évocatrice.

010.jpg Herb Ritts a su composer des photos en convoquant les arts dans leur ensemble, autant sculptural que pictural dans les effets de sfumato. La série des portraits d’acteurs n’est pas sans rappeler le travail de composition des artistes de la Renaissance, même si ses photos sont en noir et blanc.

La série consacrée à l’Afrique permet à Herb Ritts de développer l’incandescence des paysages pour offrir la pherb-ritts-africaleine amplitude aux corps. On reprochera malgré tout, dans ces photos africaines, que l’artiste chosifie le sujet et en use à la manière occidentale sans s’approcher de la réalité culturelle. Il n’en demeure pas moins que les photos sont magnifiques.

La Maison européenne de la photographie est l’un des endroits les plus agréables de Paris, et cette exposition pleine de charme ravit le regard tant l’œuvre de Herb Ritts est d’une grande richesse et les portraits des célébrités se dissipent finalement dans un ensemble le plus souvent prodigieux.

HERB RITTS EN PLEINE LUMIÈRE à la Maison européenne de la photographie du 7 septembre au 30 octobre 2016. L’exposition est réalisée en collaboration avec Fondazione Forma per la Fotografia, Milan et Herb Ritts Foundation, Los Angeles.

herb-ritts-tatjana-veiled-head-joshua-tree-1988bherb-ritts-david-bowieherb-ritts-tony-with-black-face

 

Publicités

0 comments on “Herb Ritts, l’incandescent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :