Photographie

L’âme du cerisier japonais

imageSe poser sous un cerisier japonais pour en absorber la lumière, l’intensité de ses fleurs, ses pétales qui se perdent à même le sol et tapissent la route. Se poser entre les rais du soleil pour y chercher ce que cet arbre peut nous dire dans un espace géographique qui ne lui appartient pas, dans un espace géographique où l’homme se sert de son déracinement pour afficher sa main mise sur la nature.

Les enfants jouent tout près de moi, alors que je tente de tromper le soleil, ne conserver que sa lumière tamisée pour prendre ma photo. Ils jouent à secouer ses frères auprès de lui, ses frères qui n’ont pas encore atteint la taille nécessaire pour culminer au-dessus de leurs mains. Oui, les enfants jouent à faire pleuvoir ces arbres, à abattre sur le sol des bouquets de fleurs des cerisiers japonais. L’un d’eux entassent les pétales pour en constituer d’harmonieux monticules avant de plonger ses mains en leur sein, sentir la douceur de ces fleurs répandues. Il pleut dans des espaces étroits, des fleurs des cerisiers japonais, il pleut ces âmes que l’enfant enfourne dans son gilet, enfourne avant que tout ne déborde de ses poches. La peau de ces fleurs le réjouit, la peau qu’il caresse au fond de ses poches s’immisce entre ces doigts. Il rêve à les coller dans son cahier, à ces quelques mots dont il a acquis l’orthographe, à maintenir en vie ce qu’il a semé à même le sol, il rêve que l’âme de cette pluie de fleurs demeure éternelle.

Publicités

0 comments on “L’âme du cerisier japonais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :